acrimonieux

acrimonieux, ieuse [ akrimɔnjø, jøz ] adj.
• 1801; « âcre » 1605; de acrimonie
Littér. Qui manifeste de l'acrimonie. acariâtre, acerbe, aigre, hargneux. Un ton acrimonieux.

acrimonieux, acrimonieuse adjectif Littéraire. Qui manifeste de l'acrimonie ; mordant : Un ton acrimonieux.acrimonieux, acrimonieuse (synonymes) adjectif Littéraire. Qui manifeste de l' acrimonie ; mordant
Synonymes :
- acariâtre
- âpre
Contraires :
- amène

acrimonieux, euse
adj. Litt. Qui manifeste de l'acrimonie.

⇒ACRIMONIEUX, EUSE, adj.
Qui a de l'acrimonie.
A.— MÉD., lang cour., vieilli. [En parlant d'une substance ou de son action] :
1. D'après toutes ces circonstances, il me paraît démontré que les maladies cutanées qui affectent aussi généralement les peuples qui habitent les environs de l'équateur, sont l'effet d'une altération acrimonieuse dans les humeurs, déterminée par les grandes chaleurs de ces climats.
Voyage de La Pérouse autour du monde, t. 4, 1797, pp. 50-51.
2. Quand la pulpe est plus ou moins ferme qu'elle ne doit l'être; quand elle est plus ou moins colorée; quand ses vaisseaux se trouvent dans un état d'affaissement, ou d'excessive dilatation; quand les fluides qu'ils contiennent ont trop de consistance ou de ténuité, sont inertes ou acrimonieux, les fonctions sensitives ne s'exercent plus suivant l'ordre établi.
P. CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, p. 159.
B.— Au fig. [En parlant d'une pers., de son caractère, de ses attitudes, et notamment de ses paroles] :
3. Le comte fut charmant; soit qu'il s'observât, soit que l'occasion n'éveillât point chez lui les fibres acrimonieuses que certaines circonstances avaient déjà fait résonner deux ou trois fois dans ses amères paroles, il fut à peu près comme tout le monde. Cet homme était pour Franz une véritable énigme.
A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 525.
4. Conrad, lui, était transfiguré. Ce n'était plus cet homme soupçonneux, susceptible, réservé, cassant, que, d'abord, elle avait connu; ce n'était pas davantage cet amant triste et acrimonieux qu'elle avait eu le temps d'entrevoir.
J.-A. DE GOBINEAU, Les Pléiades, 1874, p. 228.
5. Il se répandit en de si acrimonieuses paroles à mon endroit, que son entourage fidèle me conseilla de le laisser à sa mauvaise humeur.
J.-E. BLANCHE, Mes modèles, 1928, p. 243.
6. Survenant après l'exténuante perfection du morceau précédent, il témoignait d'une certaine ironie chez l'organiste.
Cependant je regardais sortir ces officiers, ces épiciers, ces marguilliers, ces maris soumis, ces jeunes fruits de patronage, et ces femmes sèches ou grasses, altières, sûres de soi, tyrans acrimonieux de leurs maisons, tyrans doucereux de la maison de Dieu. Je cherchais, dans ce peuple morne, endimanché, de la grand'messe de province, l'éclair d'une personnalité, d'une nature, d'une passion, d'une foi.
J.-R. BLOCH, Destin du siècle, 1931, p. 39.
Prononc. :[], fém. [-ø:z].
Étymol. ET HIST. — 1605 adj., méd. « aigre, âcre (en parlant du sang) », (LE LOYER, Hist. des Spectres, II, 2, éd. N. Buon, ds HUG. : C'est un vinaigre procedant d'un bon vin, un sang acrimonieux d'un sang chaud).
Dér. de acrimonie 1; suff. -eux.
STAT. — Fréq. abs. litt. :12.
BBG. — BAILLY (R.) 1969. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — LAF. 1878. — NYSTEN 1814-20.

acrimonieux, euse [akʀimɔnjø, øz] adj.
ÉTYM. 1605; de acrimonie.
1 Méd. anc. Vx. Qui a de l'acrimonie (1.). || Un sang acrimonieux. Âcre.
2 (1801). Littér. Qui manifeste de l'acrimonie. || Un ton acrimonieux. Acerbe, âcre, agressif, âpre, caustique. || Des propos acrimonieux. Aigre, blessant, hargneux, mordant. || Un caractère acrimonieux. Acariâtre.
0 Les revenus que Noémi achemine trimestriellement vers son fils, accompagnés d'une lettre acrimonieuse, suffisent au jeune couple pour s'adonner à la passion du changement de place.
M. Yourcenar, Archives du Nord, p. 313.
CONTR. Affable, aimable, amène, bienveillant, doux.
DÉR. Acrimonieusement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acrimonieux — ACRIMONIEUX, EUSE. adj. Qui a de l acrimonie. Ces sels sont acrimonieux …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • acrimonieux — acrimonieux, euse (a kri mo ni eû, eû z ) adj. 1°   Qui a de l acrimonie. Humeurs acrimonieuses. 2°   Fig. Paroles acrimonieuses. ÉTYMOLOGIE    Acrimonie …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ACRIMONIEUX — EUSE. adj. Qui a de l acrimonie. Ces sels sont acrimonieux.   Il s emploie aussi figurément. Caractère discours acrimonieux …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ACRIMONIEUX, EUSE — adj. Qui a de l’acrimonie. Il ne s’emploie guère qu’au figuré. Langage acrimonieux …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • acrimonieuse — ● acrimonieux, acrimonieuse adjectif Littéraire. Qui manifeste de l acrimonie ; mordant : Un ton acrimonieux. ● acrimonieux, acrimonieuse (synonymes) adjectif Littéraire. Qui manifeste de l acrimonie ; mordant Synonymes : acariâtre a …   Encyclopédie Universelle

  • nieux — acrimonieux arsénieux calomnieux cérémonieux harmonieux hernieux ingénieux inharmonieux insomnieux parcimonieux sanieux sélénieux …   Dictionnaire des rimes

  • ïeu — acrimonieux adieux ambitieux amitieux antireligieux anxieux areligieux arsénieux artificieux astucieux audacieux avaricieux aïeux bilieux bisaïeux calomnieux camaïeux capricieux captieux carieux caïeux chassieux chefs lieux cieux compendieux… …   Dictionnaire des rimes

  • aigre — [ ɛgr ] adj. • XIIe; bas lat. acrus, class. acer 1 ♦ Qui est d une acidité désagréable au goût ou à l odorat. Saveur, odeur aigre. Aigre au goût. Cerises aigres : griottes. ♢ Devenu acide en se corrompant. Lait, vin aigre. Subst. Saveur, odeur… …   Encyclopédie Universelle

  • acariâtre — [ akarjatr ] adj. • 1523; aquariastre « possédé » XVe; p. ê. de Acharius, évêque de Noyon (VIIe), qui guérissait la folie; avec infl. du lat. acer « aigre » ♦ D un caractère désagréable, difficile. ⇒ acerbe, acrimonieux, agressif, aigre,… …   Encyclopédie Universelle

  • acerbe — [ asɛrb ] adj. • 1195; « cruel, méchant » jusqu au XVIe; lat. acerbus 1 ♦ Vx Aigre et âpre. Goût acerbe. 2 ♦ Qui cherche à blesser; qui critique avec méchanceté. ⇒ acrimonieux, agressif, 1. caustique, mordant, sarcastique, virulent. Répondre d… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.